Assurance temporaire exposition

Pour les vendeurs d’automobiles et les amoureux des quatre-roues ou deux-roues de collection, une exposition est une occasion de mettre plein la vue aux futurs acheteurs. Encore faut-il déplacer les véhicules en respectant les règles d’usage, dont la possession d’une assurance entre autres. Même immobilisés dans la salle prévue pour ce faire, les véhicules exposés doivent être assurés lors de leur déplacement. Et sachant que l’assurance classique à l’année n’est pas idoine en la matière, c’est une assurance exposition temporaire qu’il faut aux intéressés.

Pourquoi une assurance exposition temporaire ?

Une exposition est un événement passager en vue ou non d’une vente en direct des produits exhibés. Dans tous les cas, souscrire une assurance annuelle est inopportun puisque, soit le véhicule va rester au garage après l’exposition (éventuellement se déplacera très peu dans l’année), soit il changera de propriétaire et donc, probablement, d’assurance. L’assurance exposition temporaire est donc la formule appropriée, puisqu’elle ne couvre le véhicule (ou les véhicules en cas de couverture pour flotte) que sur une période déterminée et courte. Financièrement parlant, cela dispense à l’exposant le paiement d’une année de cotisation.

Assurance exposition temporaire : la démarche de souscription.

Pour souscrire une assurance temporaire pour exposition, quelques conditions devront être remplies au préalable à savoir : que le conducteur a l’âge requis (plus de21 ans) et a un permis valide depuis 2 ans ou plus. Éventuellement, l’assureur peut exiger que ce même conducteur ait un relevé d’information d’assurance vierge : pas de malus, pas de sanctions pour infraction grave au Code de la route, pas de résiliation antérieure…

Souscrire une assurance exposition temporaire est ensuite facile et rapide, souvent en moins de 5 minutes le temps de sortir son véhicule du garage. La procédure peut se faire au téléphone quand le courtier ou l’assureur le permet, ou plus fréquemment, via un module de souscription web. Dans les deux cas, les assureurs modernes n’exigent pas l’envoi de dossiers lors de la souscription, sachant que ces documents seront requis lors d’une éventuelle déclaration de sinistre.

Assurance exposition temporaire : quelles garanties ?

La durée de validité de l’assurance temporaire correspond à celle de l’exposition. Mais par vigilance, l’assuré peut rallonger un peu cette période. En tout cas, le niveau de garanties relève aussi du choix de l’assuré temporaire. Toujours est-il qu’il n’aura généralement pas plus que la garantie responsabilité civile et la formule au Tiers Plus. En matière d’assurance exposition temporaire, cette dernière consiste en l’ajout de :

  • La garantie Défense et Recours, en accessoire
  • La garantie corporelle du conducteur en option, pour prendre en charge le soin et la médication du conducteur en cas de blessures physiques suite à un accident dans le véhicule assuré
  • L’assistance panne et/ou accident

Ces différentes garanties s’accompagnent de conditionnalité et de plafonds de remboursement variables d’un assureur à l’autre. Pour trouver la prestation la plus intéressante, rien de plus judicieux que de comparer les offres en ligne.

L’assurance provisoire – types de véhicules éligibles

Pour être régulier en route, il est toujours impératif d’emporter avec soi, en dehors du permis et de la carte grise, le certificat d’assurance. L’assurance provisoire évite justement aux conducteurs de rouler sans respecter le Code de la route (voir les conséquences sur legipermis), en procurant un contrat accessible à tout moment et pour des durées courtes au choix. Autre finalité de l’assurance auto provisoire ?

Assurance provisoire, pour quoi ?

Comme son nom l’indique, l’assurance provisoire est constituée d’une couverture prévue pour des situations passagères ou transitoires. Cela inclut des activités ou des événements tels que :

  • L’importation, l’exportation ou le transit d’un véhicule en pays étranger
  • Une exposition de voitures de collection ou à vendre
  • Un déménagement
  • La récupération d’une auto de la fourrière ou de son lieu d’immobilisation
  • Un séjour à l’étranger

Le choix de l’assurance provisoire pour auto ou moto peut être motivé par d’autres situations de courte durée ou toute autre motivation du souscripteur. Par exemple, le conducteur qui sort rarement son véhicule (un camping-car, une caravane, un 4×4, etc) peut avoir intérêt à souscrire régulièrement des formules d’assurance de courte durée, lesquelles peuvent être renouvelées autant de fois que nécessaire. Plus d’infos ici

Assurance provisoire, pour quels véhicules ?

Comme il a été indiqué supra, l’assurance auto provisoire est indiquée pour tous les genres de véhicules, dans le cadre de déplacements temporaires. Néanmoins, il se peut que les voitures puissantes soient au moins soumises à des conditions plus strictes, sinon carrément exclues des offres de contrat provisoire. Cette restriction peut également concerner les véhicules haut de gamme et de collection, principalement quand il ne s’agit pas de couvrir leur déplacement vers le garage, le domicile du propriétaire ou le site d’exposition (depuis le site de production ou le port de débarquement).

Mention est aussi à faire concernant certains grands véhicules non motorisés : la remorque et la caravane. Pour ces deux cas, si le PTAC du véhicule fait moins de 750 kg, c’est l’assurance temporaire du remorqueur qui couvre. Mais si ce poids dépasse le seuil indiqué, ils devront avoir leur propre assurance tempo. Bien entendu, comme en matière d’assurance traditionnelle pour automobile et moto, le traitement tarifaire de chaque véhicule peut être différent d’un modèle à l’autre. En tout cas, le véhicule doit être immatriculé en France, dans un pays de l’UE ou ailleurs. Il se peut aussi que des conditions touchant le conducteur soient imposées par l’assureur.

L’assurance provisoire pour qui ? 

Cette formule de courte durée est proposée à toutes les personnes de plus de 21 ans et ayant un permis de conduire de 2 ans révolus. A de rares exceptions, les jeunes conducteurs, les assurés malussés et résiliés sont aussi inclus dans la liste de certains assureurs. Par ailleurs, il se peut aussi que l’on exige plus d’expertise dans la conduite de véhicules de fort tonnage ou puissant. Par exemple, le conducteur d’un poids lourd doit souvent avoir plus de 25 ans, tandis que le motard doit avoir 30 ans pour bénéficier d’une assurance provisoire moto…