Maintenant nous savons comment se nourrit un trou noir

Le mois dernier, les scientifiques ont pour la première fois réussie à voir un trou noir en train de se nourrir d’une pluie de gaz froids. Tout ceci a été  possible grâce au télescope ALMA doté d’une plus haute technologie que tous les télescopes confondus à nos jours.

Le télescope ALMA

Le télescope ALMA (Atacama Large Millimeter Array) du réseau de l’Observatoire austral européen (ESO) est unique en son genre puisqu’il surpasse même le télescope Hubble et se situe à plus de 5000m d’altitude dans les Andes chiliennes. Celui-ci à des 66 antennes allant de 7 à 12 mètres de diamètre et ont la particularité de capter les détails. Il peut donc observé le rayonnement électromagnétique, les ondes submillimétriques et millimétriques au-delà de la lumière et de l’infrarouge.

L’activité du trou noir

Ce trou noir se situe dans une galaxie à 72 millions d’années lumières de la voie lactée et fait environ 300 fois le soleil en termes de taille. Même si pour l’instant le trou noir est trop loin pour pouvoir le repéré seul, l’activité de son environnement nous le permet. C’est en voyant le trou noir se nourrir d’une pluie de nuages de gaz moléculaires froids l’environnement que les scientifique ont compris comment il se nourrissait.

En effet les scientifiques pensaient qu’un trou ne se nourrissait que de gaz chauds et ionisés sur du long terme. Cette observation permet de savoir qu’il existe une autre manière, se nourrir de nuages de gaz moléculaires froids mais cette fois-ci sur du court terme.

Une avancée pour l’astrologie

En attendant de pouvoir avoir la technologie suffisante pour analyser directement un trou noir, cette observation va permettre aux astronomes de mesurer la masse de plusieurs trous noirs dans la galaxie. Le but serait d’enfin comprendre leur création et leur évolution au fil du temps car les trous noirs restent mystérieux. Nous vous rappelons qu’un trou noir est une concentration de masse énergétique si compacte que aucune matière ni même la lumière ne peut s’en échapper.