Le fonctionnement d’une chambre noire

Chambre noire

Les origines de la chambre noire

L’histoire de la chambre noire remonte à l’époque de l’architecte Della Porta, qui avait observé des images à l’envers grâce à la lumière filtrant par les volets d’une pièce sombre. Avant lui, le principe avait déjà été utilisé, notamment par Léonard de Vinci.

Mais c’est Della Porta qui a inventé le premier modèle de « chambre noire » avec une lentille à l’ouverture, perfectionné en 1540 par Jérôme Cardan pour donner naissance à l’ancêtre de la caméra et de l’appareil photo.

Fabriquer et utiliser une chambre noire

Elle consiste en une boîte opaque cylindrique dotée d’une face translucide obtenue avec un morceau de verre dépoli ou de papier calque. Sur la face opposée se trouve un petit trou désigné par « sténopé ».

Pour réaliser des expériences avec la chambre noire, il faut se placer dans une pièce plongée dans une obscurité totale. Un corps lumineux (flamme d’une bougie, image d’une diapositive projetée sur un mur, ampoule électrique allumée) est ensuite positionné devant l’ouverture de la chambre noire, et on observe l’image obtenue.

Résultats des expériences menées avec la chambre noire

Il apparaît que la taille, la netteté et la luminosité de l’image changent lorsque l’on fait varier la distance entre l’objet et l’ouverture, la profondeur de la chambre noire et la taille de l’ouverture. En particulier lorsque l’ouverture est très réduite, la netteté de l’image s’améliore considérablement. En revanche, aucun de ces éléments ne permet de remettre l’image dans le bon sens, elle reste renversée.

Dans le détail, si l’on assimile l’ouverture à un point, plusieurs conclusions peuvent être tirées des observations effectuées : quand on éloigne l’objet de l’ouverture, la taille de l’image se réduit proportionnellement ; plus la profondeur de la chambre noire augmente, plus l’image est grande.

Quant à la luminosité, elle est difficile à mesurer objectivement. Toutefois, les résultats des essais tendent à montrer qu’elle est inversement proportionnelle à l’éloignement de l’objet par rapport à l’ouverture, et également inversement proportionnelle à la profondeur de la chambre noire.