Qu’en est-il de l’observation des planètes ?

On sait que l’on envoie des robots sur les planètes pour mieux connaître les sols, l’histoire et les possibles capacités d’habitation. Nous savons aussi que nous pouvons observer quasiment tout le système solaire avec les télescopes des plus grands centres de recherche. Mais qu’en est-il de ces observations ? Nous allons vous en présenter quelques-unes en essayant d’en traiter au maximum.

Vénus

Elle est aussi appelé la sœur de la planète Terre, pourtant son importante pression au sol et de son effet de serre prenant donnant une importante chaleur. La dernière sonde envoyée sur cette planète est soviétique et date des années 80. Dernièrement les chercheurs de l’ESA (European Spage Agency) ont réussi à percer les nuages de Vénus pour trouver des montagnes.

Mars

Deux robots vivent et explorent la planète rouge, Opportunity (depuis 2003) et Curiosity (depuis 2012). Le but du premier est d’analyser les traces d’eau du passé et des roches minérales, car actuellement aucune trace d’eau n’existe mais si jamais on en trouvait cela signifierait qu’il pourrait y avoir de la vie. Le but du deuxième est d’analyser les sols, la topographie, les minéraux, la pression et pleins d’autres choses…

Jupiter

Le satellite Galileo qui est autour de Jupiter aura un nouvel ami avec l’arrivée le mois prochain de la sonde Juno.

Saturne

La sonde américaine Cassini envoyé en 1997 pour l’observation de saturne et de ses fameux anneaux terminera son long voyage l’année prochaine en rentrant dans la planète même.

Neptune

Cette planète ne dispose d’aucune sonde ou satellite car c’est la plus lointaine mais les télescope sont si puissants aujourd’hui qu’Hubble a capté une tempête dans l’atmosphère de Neptune.

Pluton

La planète la plus petite et avec la plus faible luminosité du système solaire a été observable le 25 juin 2016 car elle se trouvait à proximité de la constellation Sagittaire.

La lune

Même si on la voit depuis la terre il est bon d’étudier la lune. Cette année, pour le solstice d’été 2016 la lune a en même temps à l’opposé du soleil et ses rayons l’ont traversées pour lui donner une couleur rose.