Origine et histoire du bing bang

Cela fait près de 14 milliards d’années que le fameux Bing Bang se produisait, l’événement qui a marqué la création de notre univers.

L’instant initial et l’inflation

Tout d’abord, il faut savoir que la théorie de bing bang n’est pas la vérité absolue. Cependant, c’est le scénario le plus crédible pour expliquer la fondation de l’univers, du moins en cosmologie. Alors, tout commença par un lieu très minuscule, beaucoup plus petit que la tête d’une épingle. En un clin d’œil, le temps, l’espace, l’énergie et la lumière se sont mélangés indissociablement, provoquant un choc qui a mené à la création de l’univers, ce point primordial où les mesures se tendent vers l’infini. Ensuite, le point primordial connait une dilatation très violente. Tel un ballon de baudruche, l’espace grossit à une vitesse inouïe, beaucoup plus rapide que celle de la lumière. C’est ce phénomène qu’on appelle l’inflation. En cet instant, l’univers n’est autre que de l’énergie pure, où la température s’élève jusqu’à des milliards de degrés et la densité des milliards de fois de celle du plomb. Avec une telle densité, aucune lumière ne peut passer.

Apparition de la matière et de l’antimatière

Aussi soudainement qu’elle s’est déclenché, l’inflation s’arrête. L’univers continue son expansion, mais de façon beaucoup plus lente. La température est encore très brûlante et l’énergie qui s’en dégage entraine la formation de la matière et de l’antimatière. Cependant, à peine formées, matière et antimatière s’anéantissent mutuellement et reviennent à l’état d’énergie. Puis, sans aucune raison apparente, c’est la matière qui a fini par prendre le dessus. C’est alors que les différents constituants de la matière sont nés : électrons, neutrinos, quarks. Il y avait aussi l’apparition des particules comme les photons, les gluons et les bosons. Plus tard, c’est une véritable forêt de particules qui apparait.

La première seconde

A une seconde de son existence, l’univers reste toujours extrêmement opaque et dense. Il continue toutefois son expansion et la densité et la température commencent à descendre progressivement. Les quarks s’unissent entre eux pour former des protons et des neutrons. Un proton isolé est un élément chimique, c’est l’hydrogène. Il s’agit du premier élément chimique ayant vu le jour.

Après trois premières minutes : la nucléosynthèse

A trois minutes de la création de l’univers, la température poursuit sa chute et par association des protons et des neutrons, d’autres types de noyaux atomiques se forment : le deutérium, l’hélium et le lithium. Cette nucléosynthèse prépare l’hélium et l’hydrogène qui deviendront le combustible des étoiles. Les électrons quant à eux circulent librement, dans tous les sens et c’est toujours le désordre qui règne.

L’apparition de la lumière

Ce n’est que vers 380 000 ans après la création de l’univers, c’est-à-dire après le bing bang que la température commence à chuter de manière considérable. Désormais, elle ne fait plus de 4000 °K. C’est ici que la force électromagnétique a fait son apparition. Cette dernière empêche les électrons à circuler n’importe comment, ce qui permet de « clarifier » le ciel qui devient alors transparent. Les photons sont désormais libres de circuler à travers l’espace et la lumière fût.